C’est un vieux Lion jaune blanc

C’est un vieux Lion jaune blanc

Aux griffes émoussées

Qui marche lentement

Sur les plaines brûlées

Il s’arrête près d’une marre

Pour laper une eau tiède

Un groupe d’Hyènes hilares

S’enfuit cul bas et tête raide

 

La nuit tombe derrière les arbres

Le Lion se couche dans l’herbe humide

Des braconniers préparent leurs armes

Une lampe torche leur sert de guide

 

Au petit matin, de la poussière s’élève,

La tête du vieux Lion bringuebale

Sur un capot métallique, troué de balles.

 

© Patrick Bonnet, 2002.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s