SM

SM

Énergie douce, danse folle, frénétique
Sueur épaisse coulant sur les corps
Vers les bouches qui s’ouvrent et soufflent les mots
D’une douleur vive jusqu’aux os.
Et tombent les corps qui brûlent les calories
En torsion grave et toison brune aux couleurs vives
Le goût violant dans la bouche ronde
Claque les chairs sèches où mûrissent
Les odeurs molles et fortes des échauffements
La paupière mi-close palpite dans un gargouillis de gorges étouffées
Les doigts griffus dépècent les peaux dans la vapeur du sucre chaud
Semence volatile parfumée
Caresse luisante et profonde dans un repli étroit
Le sang remplit les cris d’agonie de l’humain ouvert
Et tremble dans une posture lascive, désordonnée, épileptique.

© Patrick Bonnet, 2003.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s